Wadjda un conte moderne qui deviendra réalité…

Image

Le jour où toutes les petites filles pourront faire du vélo…

On va parfois voir un film pour se distraire, pour se cultiver, pour découvrir des cultures que l’on connait mal, et parfois c’est pour un peu des trois. Et surtout participer à un évènement, une première et soutenir le  film en ce qu’il constitue un fait marquant, une avancée… Le premier film d’Arabie Saoudite exporté… réalisé par une femme.

Wadjda est une petite fille en Arabie Saoudite, perçue comme rebelle par la directrice de son école, par sa mère, parce qu’elle rejette les conventions : ne pas parler fort sinon les HOMMES pourraient entendre, se cacher sinon LES HOMMES pourraient voir. On ne fait pas de vélo quand on est une femme, c’est réservé aux HOMMES.Oui mais voilà, Wadjda, hissée sur ses converses, ses écrase-merdes comme les appelle  sa directrice n’a qu’un but: s’acheter un vélo, pour faire la course avec son copain Abdallah. Wadjda n’est pas un garçon, elle n’apparait pas sur l’arbre généalogique de la famille où il n’y a que des hommes, elle ne peut pas courir sans ce voile qui n’arrive même pas à cacher ses cheveux, toujours envolé qu’il est parce que la petite sous la tête a soif d’exister non pas comme une femme, mais pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle désire.

Un beau film sur la condition de la femme en Arabie Saoudite mais pas larmoyant du tout. On est saisi par le contraste entre la modernité de la vie en huit-clos, où les femmes sont archi-féminines, où la petite fille enregistre des cassettes, écoute du rock, a une photo d’harry potter sur le mur et l’archaïsme de ces pratiques où seul l’homme compte, où un homme se voit contraint d’épouser une autre femme, parce que la 1ère qu’il aime ne peut pas lui donner d’enfant.

Et la religion omniprésente:

« Ne laisse pas le Coran ouvert sinon le diable pourrait lui cracher dessus »

« Ne laissez pas d’espace entre vous pour la prière sinon le diable pourrait passer »

« Ne touchez pas le Coran si vous avez vos règles, prenez le avec un mouchoir »

Courez le voir, avec vos converses!

Cet article a été publié dans C'est lié aux contes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s