Révélation sanglante : Sweeney Todd a eu son homologue parisien : le Barbier de la rue Marmousets

Sweeney Todd, comédie musicale sanguinaire de Tim Burton, se base sur un roman « The String Of Pearls » paru en 1846, énonçant des faits plus ou moins vérifiés. Un conte anglais « The Terrific Register » en 1825 raconte également cette histoire de meurtres en série commis par un barbier, dont la maitresse transformaient les victimes en pâtés de viande.

Image

Figurez vous que nous avons aussi notre Sweeney Todd!

En 1360, une scène similaire se joue à Paris. Réalité ou légende? En tout cas l’histoire apparaît dans le livre « Contes et légendes de Paris », de 1976, rassemblés par Nathalie Bernard et Laurence Guillaume.

Replaçons nous historiquement, 1360, le roi, Charles V habite à L’hôtel St-Pol aujourd’hui disparu, qui s’étend entre la rue du Petit-Musc et la rue St-Paul, et entre le quai des célestins et la rue St Antoine. La rue Chanoinesse d’aujourd’hui, située sur l’ile de la Cité, quasiment en face du quai des Célestins, s’appele alors la rue Marmousets. Dans cette rue, une hôtellerie, « la Belle Etoile » tenue par Eustache Perrin et une pâtisserie tenue par un certain Etienne Robert.

Le dimanche des rameaux arrive un cavalier, le baron des Essarts. Le patron de la « Belle Etoile » le reconnait car c’est la troisième fois qu’il séjourne là.Une chambre est préparée, et un repas succulent composé d’omelette, d’une carpe de la Seine, de poularde de Bresse, et de vin de Bourgogne lui est servi. Le seigneur n’a plus faim lorsque l’hôtelier lui apporte un pâté, qu’il assure être le meilleur qu’il ait jamais goûté. Le seigneur goûte un morceau pour obliger son hôte et le termine, n’ayant en effet jamais rien mangé d’aussi succulent. L’hôtelier avec un brin de jalousie lui apprend que ces pâtés sont fabriqués chez le pâtissier de la rue Marmousets, Etienne Robert, selon une recette tenue secrète. Lui-même a tenté avec tout ce qu’il avait en sa possession comme ingrédients, mais  jamais réussi à reproduire ce goût. Le mystère plane donc sur ces pâtés, mais comme ils sont drôlement bon, le mystère se dissipe très vite dans l’estomac.

Le baron demande l’adresse d’un barbier et l’hôtelier lui recommande celui qui est juste à côté,  justement à côté du boulanger qui fabrique les pâtés. En sortant le baron voit des gens amassés autour d’un caniveau, paniqués. Dans le caniveau, de l’eau.. rouge comme du sang. A Paris on a répertorié ces temps derniers des disparitions inquiétantes d’étrangers et des eaux étranges coulent dans la capitale.

Le chevalier, se rend chez le barbier tout en s’interrogeant sur ces crimes. Il se sent de plus en plus mal à l’aise, il est lui-même un étranger. Il arrive chez le barbier, l’enseigne du boulanger est juste à côté. Il entre chez le barbier, une boutique noire à l’atmosphère inquiétante. Il a une mauvaise intuition, contre laquelle il tente de lutter. Il sert sa main sur sa dague. Il voit sous le fauteuil où on l’assoit, une lumière. C’est comme une trappe avec de la lumière en dessous.

Le barbier passe doucemement la lame sur son menton, doucement sur sa gorge, puis…

Le seigneur saisit sa dague, hurle, évite la trappe, entend « alors cela y est camarade? » c’est le barbier qui y tombe, rejoint la rue, hurle « A l’assassin ».  Un sergent d’une équipe justement en guet arrive, entre chez le barbier voit la trappe et trouve le boulanger entrain de dépecer son complice qu’il n’a pas reconnu….et tout le monde comprend enfin la recette du pâté.

Paris est une scène de films de Tim Burton…

Publicités
Cet article a été publié dans C'est lié aux contes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s